fr French en English es Spanish

Projet d’appui à la scolarisation de 49 jeunes filles issues des viols et victimes de l’exclusion sociale à Budodo.

Projet Cloturé, REF N° 2012-2013, Appui de VGIF

  1.  Contexte général du projet

Des milliers des filles et femmes ont été victimes d’agressions sexuelles sauvages à Budodo et Kaniola ont été utilisés par les groupes armés comme armes de destruction massive des populations vivant à l’Est de la RDCONGO. Ces violences ont été à la base de séparation des foyers, d’exclusion des filles et femmes qui en ont été victimes de leurs familles et communauté.

De ces viols sont nés des enfants qui sont des êtres humains, innocents, mais souvent indésirables, car ils représentent pour la communauté, leurs familles et selon leurs propres mères ; les fruits des assassins et des souvenirs amers de pères multiples, inconnus et barbares.

Frustrés dans leurs familles et communautés par des propos injurieux, des noms ou pseudonymes insultants et blessants, ces enfants grandissent dans une discrimination et stigmatisation qui les blessent profondément et ne permet pas leur épanouissement.

Bref ils sont vus comme des portes malheurs dans leurs familles et devant une telle situation de frustration permanente, ils sont exclus de l’éducation.

 Si rien n’est fait pour eux, ces enfants constituent pour l’avenir proche, une bombe à retardement pour la société et sont donc des pépinières où poussent des délinquants, des mercenaires, des bandits à mains armées, des filles prostituées, des enfants de la rue, brefs des éléments dangereux pour toute la nation congolaise.

C’est suite à cette situation particulière de ces enfants maltraités moralement, physiquement, psychologiquement, considérés comme apatrides et victimes d’exclusion scolaire que PSV été motivé à la soumission d’une proposition de lde ce projet à VGIF – international Funds for Women and Girls

  1. OBJECTIF DU PROJET:

Le projet que VGIF avait financé, visait à redonner l’espoir aux enfants nés de viols ainsi que leurs mères victimes de ces violences.

Le projet comportait 3 grandes activités à savoir :

- Scolarisation de 49 enfants filles nés de viols et violences sexuelles

- Suivi psychosocial aux victimes de traumatisation.

-Vulgarisation des droits des enfants et des femmes.

Fig 6. Un échantillon des enfants bénéficiaires du projet présents dans la salle, pendant que les autres étaient à l’école passé les examens de fin d’années. Ceux qui étaient présent ce sont elles qui ne vont plus à l’école.

Au total les bénéficiaires étaient au nombre de 49 jeunes filles âgées de 7 à 10 ans et toutes ont terminé l’année scolaire 2013. Elles étaient inscrites dans différentes écoles selon leur proximité.

 Les résultats étaient satisfaisants, car sur 49 inscrites, on a eu 41 réussites soit 83.1% sur 8

Après le projet, 45 filles ont continué l’année scolaire suivante avec les efforts de leurs mamans ou grands-mères.

 Nous pouvons signaler que nous avons perdu un enfant à l’occurrence de Mlle BARHAKOMERWA de l’Ecole primaire CAGALA qui a trouvé la mort.

Enfin, jusqu’à présent seulement 45% des enfants qui ont continué à étudierleurs parents font les activités champêtres pour les activités champêtres scolariser tandis que le reste de ces parents (55%) , n’ont pas accès à la terre pour faire les, non plus elles n’ont pas l’activité économique pour subvenir au besoin familial.

Affichages : 5733

News

Children want the return of peace in DRCongo

A song for PEACE by Children from Democratic Republic of the Congo

"Peuples Sans Voix" PSV

08 -03 - 2017
Empowering Women in Villages in Democratic Republic of the Congo

Galerie Photos Walungu AGR

Galerie Photos

Youtube Videos