fr French en English es Spanish

Appui aux activités génératrices des revenus des femmes bénéficiaires du projet VGIF à travers les groupes d’entraide mutuelle

En marge de leur activité de l’élevage des poules du projet soutenu par  VGIF , il existe la composante  intitulé «  Renforcement des capacités de gestion des membres des groupes d’entraide Solidaire » ,, Chaque groupe Solidaire est composé de 15 à 20 membres  les bénéficiaires apportent une contribution mensuelle  pour constituer  un fonds basé sur le principe de Tontine  en vue de leur autonomisation.

Jusqu’ici le projet a réussi à organiser des ateliers de formation sur la trésorerie, le calcul de gain, comptabilité et le principe de gestion des microcrédits rotatifs. A ce jour 4 groupes d’entraide solidaire sont opérationnels, constitués de 60 à 75 membres selon le cas.

 Ils  ont démarré en décembre 2016 avec  leurs  propres  contributions mensuelles des bénéficiaires et  fonctionnent avec deux caisses dont caisse rouge et caisse verte. 

Les ressources des familles du village de l’agriculture  de subsistance   Les revenus, tirés de ces activités restent très faibles, compte-tenu des changements climatiques

Leurs conditions de vie sont particulièrement difficiles. Le droit d'emprunter pour une femme pour développer une Activité Génératrices  de Revenu, c'est gagner en autonomie, en reconnaissance par les revenus qu'elle créé.

 Des revenus complémentaires permettront aux familles de faire face à des récoltes plus faibles, de se nourrir plus convenablement en diversifiant les apports.

Les moyens financiers sont souvent le facteur limitatif pour développer une Activité Génératrice de Revenu. 

Réunion avec les femmes  membres de groupe  d’entraide solidaires

Les femmes congolaises  sont généralement celles qui tiennent les responsabilités familiales, cependant pour gérer leur famille elles ont généralement un budget très restreint voire inexistant.

Grâce au  principe  de microcrédit   rotatif  appliqué  au sen des leurs groupes  d’entraide nous avons pour ambition de stimuler l’entrepreneuriat.

Comment ça marche?

Lorsqu’une femme souhaite obtenir un microcrédit, elle doit soumettre son projet au comité des femmes du groupe d’entraide. Ce comité est composé de 5 femmes de confiance qui sont respectées dans le village. Celles-ci étudient la demande, statuent en fonction de leur faisabilité, définissent avec la candidate au microcrédit les modalités de remboursement et gèrent les sorties et les entrées d’argent pour l’ensemble des microcrédits accordés.

Les femmes qui ont eu recours au microcrédit doivent rembourser petit à petit la somme empruntée, et l’ensemble des remboursements va servir aux autres demandeurs.  Les décisions se prennent au cours de grandes réunions au cours desquelles nous débattons avec les femmes du comité ainsi que des dizaines de femmes du quartier qui souhaitent y participer. Les réunions durent souvent longtemps et les débats peuvent être houleux, mais nous permettent de mettre en place de très beaux projets.

 

Le comité des femmes  leaders  du groupe d’entraide de l’axe Cagala /Kaniola, RDC
Le comité des femmes leaders du groupe d’entraide de l’axe Cagala /Kaniola, RDC
Affichages : 5305

News

Children want the return of peace in DRCongo

A song for PEACE by Children from Democratic Republic of the Congo

"Peuples Sans Voix" PSV

08 -03 - 2017
Empowering Women in Villages in Democratic Republic of the Congo

Galerie Photos Walungu AGR

Galerie Photos

Youtube Videos