fr French en English es Spanish

Participation des jeunes au renforcement de la Paix et à la citoyenneté responsable au Sud Kivu.

Catégorie : Project to Support

    PEUPLES  SANS VOIX

   Bukavu, Province  du Sud Kivu

   RDCONGO

   Email : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.    

      Tél.+243 85 33 23 674

                FICHE   DE PROJET

Participation des jeunes au renforcement de la Paix et à la citoyenneté  responsable  au Sud Kivu.

 

          République Démocratique du Congo

 

 

Thématique

Axe   d’intervention

 Education à la citoyenneté

 Jeunes et élections, démocratie et bonne gouvernance

Localisation du projet

Bukavu et ses périphéries

 

Porteur du projet

 Partenaires de mise en œuvre

PEUPLES  SANS VOIX  ( PSV)

Expertise locale pour l’appui technique

Société  civile du Sud Kivu

BENEFICIAIRES

Bénéficiaires directs

-150 Jeunes leaders des associations et des mouvements estudiantins devant participer aux cadres d’échanges et aux séances de débats éducatifs dans les quartiers et villages.

- 20 acteurs politiques et leaders de la société civile bénéficiaires des ateliers  et débats éducatifs sur la problématique de  chômage de jeunes.

- 8 enquêteurs recrutés pour réaliser des micro- baladeurs dans les quartiers chauds de Bukavu

- 4 animateurs locaux de cadre d’échange  et de partage

- la troupe théâtrale ‘’Mtu ni mtu ‘’ pour l’accompagnement des activités ludiques  et sketch de simulation d’un scrutin.

Bénéficiaires indirects

 

- Prés de 12000 jeunes repartis dans des écoles de Bukavu, universités et ligue de mouvements de jeunesse du Sud Kivu par le biais de sensibilisation à grand public, assistance à la simulation d’un scrutin fictif ou  des sensibilisations radio diffusées.

 

Durée du projet :         6 mois

Budget : 35400 $

Date de démarrage : Dès l’obtention du financement

 

 

CONTEXTE   DU PROJET

 

La République Démocratique  du Congo  es t l’un des pays les plus pauvres du monde avec 87.7% des populations qui vivent en dessous du seuil de pauvreté de moins d’un dollar US / jour,  un taux de chômage des jeunes évalué à 90% bien que le pays soit déclaré riche de part ses ressources naturelles.  A cette situation s’ajoute les effets   des guerres de rébellion  récurrentes dans l’Est du pays, la violation des droits humains, la désinformation des jeunes  sur le processus démocratique  et le manque d’encadrement de la jeunesse .

  Aujourd’hui, les congolais de toute catégorie ont besoin de jouir de leurs droits civiques, droits de se choisir des bons dirigeants pouvant impulser le pays vers les opportunités du développement  économique, sociale, culturel et surtout  le respect des règles démocratiques pour l’organisation des élections  voulues et acceptées de tous pour éviter de plonger le pays  dans un chaos.

 

Cependant, la quasi-totalité de la population  en l’occurrence les jeunes   et les populations rurales  ignorent comment exercer ses droits civiques, pourquoi aller élire un candidat d’un parti politique  sans  se faire dupé par des discours démagogiques  des ceux-là même qui ont plongé le pays dans la misère  noire.

Constatant que des nouvelles élections  présidentielles , législatives , communales et locales sont  prévues déjà pour 2015 & 2016 , il est impérieux  de mettre en place un programme  d’éducation à la citoyenneté  qui viserait à informer et initier les jeunes à l’exercice de la démocratie et à leur faire connaître  la nécessité  de l’alternance politique en RDC  pour se doter des nouveaux dirigeants  capables de sortir  le pays de la mauvaise gouvernance  éhontée ,

L’appareil étatique de la RDCongo est  totalement  devenu un instrument  obsolète, gangrené par une culture de corruption à toutes les sphères de l’administration publique ; incapable d’apporter des informations édifiantes, éducatives  et objectives à la population congolaise  en générale  et aux jeunes (90%) qui ne parviennent pas à trouver d’opportunités d’emploi et qui sont devenus une pépinière où les rebellions récurrentes  recrutent des combattants.

 

 

Justification du projet

Grâce aux activités proposées dans le projet, les jeunes peuvent s’initier à la lecture des différents journaux, participer à un débat citoyen, organiser des rencontres avec les candidats, assister aux débats éducatifs.

 

Ainsi le projet répond d’une part au besoin des  jeunes congolais à intégrer l’éducation à la citoyenneté, d’autre part , il contribue à changer l’image qu’ont les jeunes congolais de la politique et ainsi contrer le désengagement de ces derniers.

Bref, ce projet permet d’augmenter la participation citoyenne et électorale des jeunes  en renforçant l’esprit critique  et l’augmentation  de la participation citoyenne   au processus  électoral futur.

Il a été également constaté que depuis les dernières élections présidentielles et législatives  de 2011 sévèrement critiquées et contestées  par la majorité de la population congolaise, les jeunes ont perdu le goût d’aller se rendre aux urnes.

On constate en effet, une tendance participative à la baisse chez les électeurs potentiels  et  encore elle est plus accentuée chez les jeunes qui ne voient pas leur situation de chômage changer.

 

DESCRIPTION DU PROJET

 

Le projet  consiste à organiser des activités pédagogiques et ludiques (sketch) dont une simulation d’élection dans les écoles , universités , les maisons des jeunes en associant les mouvements des jeunes  dans une perspective d’une campagne électorale  municipale, législative  et présidentielle   déjà annoncée pour 20015 et 2016.

Durant le développement  du projet, des activités pédagogiques  permettent aux jeunes de prendre connaissance  des enjeux électoraux et de se familiariser avec les programmes des partis politiques et des candidats de leur circonscription.  Par la même occasion, ils découvrent le déroulement d’une vraie élection  en partant d’un scrutin fictif pour y exercer son droit de vote.

Aussi ludique qu’instructif, le projet permet aux futurs électeurs  de découvrir l’importance  de la démocratie, les enjeux d’actualités, d’exprimer leurs points de vue sur les mauvaises élections qui sont source  des conflits et rébellions   et qui ne permettent pas aux jeunes de se retrouver parmi les instances des décisions.

 

 

OBJECTIFS  DU PROJET

a) Objectif global

Contribuer à la construction de la paix, la  citoyenneté responsable   et la promotion des valeurs éthiques chez les jeunes congolais  de Bukavu et ses périphéries.

 

b)   objectifs opérationnels

 

1. Amener la population en général et les jeunes en particulier à participer efficacement au processus électoral de 2015 & 2016 en qualité d’électeurs et des candidats par l’éducation civique et débats. 

2. Encourager les efforts visant à améliorer le niveau de culture politique par la sensibilisation des acteurs politiques au respect des résultats des urnes.

3. Permettre aux jeunes de structurer leurs opinions et développer l’esprit critique par la participation au débat public.

4. Offrir aux jeunes  une expérience à l’exercice électoral par le biais d’une simulation du scrutin.

 

ACTIVITES  ET RESULTATS PAR OBJECTIFS

 

Objectif spécifique 1

Amener la population en général et les jeunes en particulier à participer efficacement au processus électoral de 2015 & 2016 en qualité d’électeurs et des candidats par l’éducation civique et débats publics. 

Activités :

1. Contacts et sensibilisation  des autorités locales, scolaires et académiques (tenir des réunions visant leur implication pour les amener à permettre aux élèves, aux étudiants) de participer aux débats éducatifs.

2. Identification et sélection des participants aux séances éducatifs, à l’atelier sur le processus électoral  de 2015 &  2016 et ses enjeux.

 

3. Création d’un cadre de réflexion entre les jeunes et les acteurs de la société civile et politiques.

 

Résultats attendus :

 

R1/  30 autorités locales, scolaires et académiques  contactées et sensibilisées.

R2/ 150 jeunes leaders des associations des jeunes, mouvements scolaires  et estudiantins identifiés et sélectionnés pour la participation aux séances éducatives, débats et échanges sur le rôle des jeunes dans le processus électoral.

R3/  2 types d’instruments   juridiques garantissant le droit civique et politique des jeunes reproduits et multipliés par 150 exemplaires

R4/  Près de 12000 jeunes dans les milieux scolaires et académiques touchés par les séances éducatives et simulation du scrutin fictif, et par des micro- baladeurs.

R5/  un cadre permanent d’échange entre jeunes leaders et acteurs de la société civile et politique est mis en place et opérationnel.

I

ndicateurs :

Nombre d’autorités locales, scolaires & académiques contactées et sensibilisées.

Nature d’instruments juridiques sur le droit civique &politiques  des jeunes reproduits & multipliés

Nombre des jeunes leaders des associations des jeunes contactés, identifiés et sélectionnés

Nombre des jeunes dans les milieux scolaire  et académiques touchés par le biais de sensibilisation à grand public, micro –baladeurs et  pièce théâtrale de simulation d’un scrutin.

 

Objectif spécifique 2

Encourager les efforts visant à améliorer le niveau de culture politique par la sensibilisation des acteurs politiques au respect des résultats des urnes.

Activités :

1Recruter et former les enquêteurs

2. Organiser une enquête auprès  des jeunes  sur  les connaissances, attitudes & pratiques en matière de démocratie et l’importance de voté

3. Identifier les participants aux différents ateliers de sensibilisation, des activités pédagogiques& la problématique de chômage chez les jeunes.

4. Organiser des débats éducatifs de la citoyenneté à la radio

5. Organiser des reportages audio-visuels sur le processus électoral et la participation des jeunes à la consolidation de la paix.

 

Résultats attendus :

R1/   8  enquêteurs recrutés et formés

R2/   Une enquête sur les connaissances, attitudes et pratiques en matière de démocratie et

         l’importance de vote des jeunes effectuée auprès des jeunes à Bukavu et ses périphéries.

R3/   20 acteurs politiques, éducateurs et de la société civile identifiés pour la participation

 aux ateliers de sensibilisation& activités pédagogiques.

R4/       2 émissions de débats éducatifs organisés à la radio mensuellement

R5/       Au moins 2 reportages audio sur le processus électoral organisés trimestriellement

.

Indicateurs :

 

Nombre d’enquêteurs recrutés et formés

Nombre d’enquêteurs déployés sur terrain pour l’enquête

Nombre des personnes enquêtées

Nombre de rapport d’enquêtes produits

Nombre des quartiers, écoles,  universités, localités et villages enquêtés

Nombre d’acteurs politiques, éducateurs et de la société civile identifiés

Nombre d’émissions et débats éducatifs organisés à la radio mensuellement

Nombre de reportage audio sur le processus électoral organisés trimestriellement

 

Objectif spécifique 3

 

Permettre aux jeunes de structurer leurs opinions et développer l’esprit critique par la participation au débat public.

Activités

1. Organiser des rencontres avec les candidats aux législatives et communales

2. Organiser  les jeunes à la lecture des différents journaux et participer au débat public

3. Accompagner les jeunes dans une démarche pédagogique en 5 étapes :s’informer, se faire une idée, comparer les points de vue , débattre et décider.

 

Résultats attendus :

 

R1/ Au moins 3 rencontres avec les candidats aux législatives, présidentielles et communales organisées.

R2/ 150  jeunes leaders  sont initiés à la lecture des différents journaux et à la participation au débat public

R3/  Les jeunes ont le désir de s’informer, forgent leurs opinions, s’expriment et  connaissent leur système politique et participent au vote.

R4/ Les jeunes ont développé  leurs compétences civiques des futurs électeurs et s’intéressent à la vie démocratique

Indicateurs :

Nombre des rencontres organisés avec les candidats aux élections présidentielles, législatives et communales.

Nombre des jeunes leaders initiés à la lecture des journaux et aux débats publics

 

Objectif spécifique 4 :

 

Offrir aux jeunes  une expérience à l’exercice électoral par le biais d’une simulation du scrutin.

Activités :

1. Organiser des activités ludiques et théâtrales pour simulation du scrutin

2. Mettre en place  d’autres canaux de communication de proximité (radio club, micro baladeurs)

 

Résultats attendus :

R1/ Les jeunes ont découvert le fonctionnement d’une vraie élection en  organisant un scrutin fictif et en y exerçant leur droit de vote.

R2/ Les jeunes ont pris connaissance des enjeux électoraux en se familiarisant aux  programmes des partis politiques et des candidats de leur circonscription.

R3 / 4 canaux de communication  de proximité sont mis en place (radio club opérationnels)

Partenariats

Le projet aura l’appui technique des experts de la section électorale de la Monusco ( Mission des Nations Unies pour la Stabilisation  et la Construction de la RDC)

Les experts de la société civile du Sud Kivu, les associations de défense des droits humains, et d’autres intervenants dans le domaine de l’éducation , formation  et sensibilisation en matière électorale , décentralisation , bonne gouvernance, genre et conflits  électoraux..

La troupe théâtrale de la radio et Télévision  nationale de la RDC/ Section du Sud Kivu.

 

Implication  de la communauté

Les sensibilisations  & mobilisations communautaires ( à travers les espaces d’échange , les séances éducatives  participatives , les séances de simulation du scrutin fictif par le théâtre   sont des moments  de partage communautaire pour permettre d’engager la communauté  et l’informer sur divers thèmes de genre /élections/démocratie & bonne gouvernance, participation citoyenne des jeunes….

 

Mode de Gestion du Projet

*Au niveau opérationnel, la cellule exécutive de  PSV  a la responsabilité de la gestion et l’exécution des activités du projet sur terrain. Elle doit transmettre des rapports des rapports périodiques relatifs à l’avancement  des activités, des réalisations et des résultats du projet.

*Des conditions relatives à l’audit, la cellule exécutive soumettra au bailleur un état financier certifié à la fin du projet relative à la situation des fonds du projet.

 

Suivi & évaluation

SOSJD réalisera le suivi & évaluation à différents niveaux, notamment :

1 .Réunions de coordination hebdomadaire pour l’évaluation des réalisations et programmer la suite des activités.

2. une fiche de suivi mensuelle permettant d’analyser les résultats atteints

3. Des rapports d’avancement des activités

4. Des visites régulières sur  le terrain par l’équipe opérationnelle de 8 animateurs (enquêteurs), le chef du projet et une supervision technique régulière par la Secrétaire Exécutive de  ‘’ PEUPLES SANS VOIX’’

Coût du total du budget : 25 400 $ USD

Montant sollicité : 21 000 $ USD

NB . le budget sera développé s’il nous est demandé de présenter le projet complet.

 

Affichages : 4130

News

Children want the return of peace in DRCongo

A song for PEACE by Children from Democratic Republic of the Congo

"Peuples Sans Voix" PSV

08 -03 - 2017
Empowering Women in Villages in Democratic Republic of the Congo

Galerie Photos Walungu AGR

Galerie Photos

Youtube Videos